Articles, Non classé

Autrement, c’est maintenant !

 

Autrement illustre tellement la nécessité actuelle : dans la vie publique, privée, politique, économique, sociale, dans l’entreprise, pour le parcours et le projet professionnel.

Et changer : est-ce nécessaire ? Peut-être, parfois. Pour quoi faire ? Pour évoluer, pour s’adapter, pour améliorer, pour moderniser…

Pour passer d’une culture de la représentation à une culture de la réalité, du contrôle à la confiance, de la répétition à l’innovation, du figé à la mobilité.

Autrement,  c’est encourager et valoriser la responsabilité individuelle dans la relation professionnelle. Celle du manager dans l’accompagnement du changement d’organisation, celle du collaborateur dans le développement de son parcours, celle du cabinet dans le conseil et la valeur ajoutée.

origami2

Autrement, c’est évaluer le comportement professionnel – le comment – plutôt que repérer les strictes compétences de filière : la contribution plutôt que la fonction.

Autrement, c’est abandonner l’archaïsme d’un groupe construit sur le statut, pour évaluer l’individu sur sa capacité et sa volonté d’occuper un rôle.

Autrement, c’est accorder et reconnaître une valeur individuelle, plutôt que se limiter à une image, transmise et répétée, sans lien avec une réalité individuelle différenciée.

Cet « autrement » est en marche, de plus en plus perceptible et toujours plus nécessaire. Il s’exprime chaque jour, au-delà des blocages plus visibles, plus collectifs, plus historiques.

Il est l’expression de démarches actives, responsables, innovantes, en relation avec la réalité environnementale. Il  participe à la direction que prend le marché, plutôt que là d’où il vient.

Attendre quoi pour avancer ? Que la solution vienne de, ou soit la même que…comme « on a toujours fait ». Ou « autrement », en contribuant chacun à sa part de nouveauté ?

launch

Autrement, c’est s’adapter pour se projeter.

Le temps passe, inexorablement. L’avenir se construit, autrement.

Stéphane Lhermie

Laisser un commentaire