Articles, Non classé

Compétence et comportements professionnels

Notre époque se caractérise par la mutation, le changement, par la nécessité d’évoluer, de s’adapter individuellement et collectivement. La notion de « moment » me semble importante à saisir : celui de la disposition à fonctionner différemment, pour valoriser la relation au moins autant que le savoir, et l’action au moins autant que la réflexion.

L’évaluation s’est globalement construite sur le repérage de compétences, complétée par l’outil pour le profil de personnalité.

Quelle place est accordée à l’individualisation de la compétence et le savoir-être : mettre en œuvre, faire évoluer, transférer, partager, communiquer..? Quelle attention est portée au projet professionnel durable et réaliste, et à l’investissement individuel dans cette construction?

Le marché actuel attend une implication individuelle et différenciée dans le développement de votre projet professionnel, au-delà du recours à l’outil. Celui-ci est essentiel, comme support, mais nécessite aujourd’hui plus que jamais de réfléchir au contenu individualisé. Cela passe par une analyse critique de votre parcours pour en comprendre et révéler la construction, pour le transmettre de manière personnalisée, pour le projeter de manière réaliste et créer un lien avec les attentes, avec l’exigence du marché.

Investir le savoir-être c’est notamment intégrer la relation dans la démarche professionnelle, c’est construire une communication autour du « comment » vous agissez, au-delà du « quoi », ce que vous faites. Votre attention doit avant tout se porter sur l’analyse de votre parcours,sur la façon de le construire, de formuler son exposé. c’est faire comprendre qui vous êtes en situation professionnelle.

Le savoir-être dépasse le savoir-faire, le savoir. Il dépasse la description des acquis, pour leur évaluation et leur valorisation.

Faites adhérer à qui vous êtes en situation professionnelle, identifiez vos atouts et valeurs pour en avoir conscience, pour mieux les communiquer et créer l’envie de vous retenir ou de collaborer avec vous. Soyez accessible, ouvert à l’échange, curieux, mobile, en fonction des qualités déployées par votre interlocuteur… Trouvez les soutiens qui vous encouragent dans une démarche positive.

C’est par le savoir-être que vous pourrez dépasser la culture de l’acquis, pour valoriser et individualiser  vos savoir-faire, et considérer l’avenir selon les mutations et nécessités du marché.
Valorisez ce qui vous est le plus individuel: vous. C’est aussi par la relation et la réflexion que vous pourrez faire la différence, et avancer en confiance.

Pour paraphraser le philosophe : devenez et incarnez qui vous êtes, en dépassant ce que vous savez.

Stéphane Lhermie

Laisser un commentaire