Articles, Recrutement

Lettre de motivation : décrire ou projeter ?

hired

Il me semble important de concevoir vos outils de communication professionnels de manière cohérente. C’est-à-dire complémentaire en termes de contenu et d’organisation de l’information. Le CV est un outil individualisé (cf. « Rédiger ou construire un cv ? ») qui transmet une information factuelle et personnalisée, une synthèse de l’analyse de votre parcours.

L’entretien (cf. « L’entretien : évaluation et responsabilité ») permet d’expliquer, d’argumenter, d’illustrer, de faire vivre un parcours entre vision globale et vécu. Un temps d’échange d’information et de préparation à la décision.

Et cette fameuse lettre de motivation? Que peut-elle apporter de plus en termes d’informations ? Peut-être ce que le CV ne dit pas, et ce que l’entretien ne vous permet pas encore de transmettre, au stade de l’envoi de la candidature.

Un texte d’accompagnement, par lettre ou dans le corps de texte du mail, peut se révéler efficace, tout en respectant un certain formalisme. En tant que complément du CV, il n’a aucun intérêt à délayer celui-ci en prose, et raconter en d’interminables lignes ce que le CV annonce de manière synthétique : « J’ai fait…, puis je suis passé à…, ensuite j’ai intégré pour ensuite prendre la responsabilité de… ». Une lettre sur le format de l’entretien chronologique : raconter mais ne pas expliquer.

impossible

Ce texte peut donc contenir :

– Où vous en êtes aujourd’hui: dans quelle disposition par rapport à votre poste actuel, à votre recherche. C’est-à-dire votre disposition au changement, votre intérêt pour le poste ou l’entreprise en question, pour son univers produit ou secteur d’activité… (2 ou 3 lignes).

– Une synthèse de vos compétences ou acquis professionnels : une vision globale du parcours. Mais aussi une réalisation ou un poste particulier en phase avec la situation décrite dans l’annonce, ou l’entreprise, son secteur ou ses problématiques en candidature spontanée. Quelques qualités développées dans votre parcours en lien avec les attentes du poste, ou qui soutiennent votre recherche en spontanée (5 à 6 lignes environ).

– Votre projet dans le changement: dépasser l’existant pour projeter et expliquer votre avenir professionnel, de manière ouverte et globale. Imaginez que, dans le cadre d’une recherche de nouveau logement, vous expliquiez votre projet à l’agence en décrivant pièce par pièce votre logement actuel… So what ?

Raisonnez « univers » : de compétences, de marché, de responsabilités. Que peut vous apporter le changement par rapport à ce que vous avez : de manière personnalisée, en évitant les phrase convenues de type « je recherche un nouveau challenge », « je souhaite faire évoluer mon parcours »…Oui, mais cela veut dire quoi pour vous ? (3 lignes).

Vous projeter ne signifie pas non plus la rédaction de la « Lettre au Père Noël » : je veux ceci, mais aussi cela, et dans telles conditions… A l’écrit comme à l’oral. C’est davantage définir de grandes lignes, suffisamment ouvertes pour vous ouvrir un champ du possible, et claires pour éviter de n’être qu’un dossier parmi d’autres.

– Concluez par une phrase de forme de type : « Souhaitant que mon parcours puisse soutenir, ou s’inscrire…dans votre projet, je reste disponible pour en discuter lors d’un prochain échange », par exemple.

changer

La lettre ou le mot sont en fait la continuité du CV, le complément.

Cet exercice de synthèse vous aide aussi à préparer un éventuel entretien téléphonique, pour répondre à cette question : « Qu’attendez-vous du changement, ou de votre prochain poste ? » selon votre situation.

A cette question, le réflexe de contourner la question est relativement fréquent, par manque de préparation, ou celui de répondre par un déroulé chronologique du parcours, ou par une explication détaillée des responsabilités ou activités actuelles, ou du dernier poste occupé.

Dans cet exercice écrit d’accompagnement du CV, soyez également cohérent avec les qualités attendues et exprimées dans le texte d’annonce. Si l’on parle de synthèse, soyez synthétique. Si l’on parle de qualités de communication, essentielles dans bon nombre de situations, évitez le CV sans aucun mot d’accompagnement, si l’on évoque des qualités d’analyse et de recul, ne décrivez pas…

Ce mot d’accompagnement peut en fait répondre à cette question : « quels acquis professionnels proposez-vous de transférer, de manière cohérente avec votre projet et le besoin émis, ou l’entreprise ciblée ? »

Créez du lien, &CHANGEZ!

Stéphane Lhermie

Laisser un commentaire