Articles, Non classé

Vacances j’oublie tout…

Les vacances seraient-elles la seule façon de créer une coupure avec le stress, la pression, la tension liées au travail ?

 

Peut-être, si ces vacances sont organisées dans un esprit de légèreté, et autour d’activités, de lieux, de personnes, de conditions qui en apportent ce bénéfice.

Et pourquoi pas sans activités, et sans personne ?

Quelque peu radical.

Surtout si l’on considère que ne rien faire est peut être aussi en soi une activité, pas si simple à gérer parfois.

vacances2

Pourquoi attendre de quitter le travail pour profiter de conditions bienfaisantes ? Pourquoi s’inscrire forcément dans ces moments de rupture ?

Pourquoi ne pas considérer une capacité à diminuer la pression et le stress au travail ?

Et investir la qualité de management, la relation, l’anticipation, la gestion des priorités, du temps, une capacité à poser des limites, mais aussi la confiance, l’autonomie et une aptitude à s’exprimer ? Pour mieux contribuer, mieux faire face, et tout simplement être mieux au travail.

« Travailler » en continuité, plutôt que générer des ruptures, voire des risques. Pour faire face aux pressions imprévisibles, internes et externes, et mieux gérer celles créées sans nécessité.

vacances3

Prendre du recul pour poser les réels enjeux des situations et des relations, en séparant l’accessoire de l’essentiel, la demande du besoin, le superflu de la nécessité.

Que votre été soit bon, ainsi que toutes saisons.

Stéphane Lhermie

Laisser un commentaire